La vie n’est pas toujours « rose ». Elle nous soumet, parfois, à de dures épreuves qu’il faut apprendre à surmonter. C’est le cas, par exemple, lorsqu’on est victime d’un accident entraînant une invalidité provisoire ou permanente. L’homme est donc en droit de se demander comment se reconvertir, professionnellement parlant, lors d’une telle épreuve. Cet article vous livre les grands axes.

Se reconvertir suite à un accident invalidant

Comprendre le terme « accident »

Avant d’évoquer les différentes solutions possibles pour une reconversion, il est bon de comprendre le terme « accident ». En effet, lorsqu’on évoque ce mot, l’on a souvent tendance à imaginer l’accident de la route. Or, si cette situation n’est qu’une possibilité. Il existe d’autres événements qui entraînent une invalidité, dont les problèmes de santé ; diabète, paralysie partielle ou totale, surdité, baisse de la vue, maux de dos… L’invalidité peut entraîner des inaptitudes de travail. Il faut, dès lors, se reconvertir.

Invalidité de niveau 1 et de niveau 2

L’invalidité de niveau 1 n’empêche pas la personne de continuer à exercer son activité professionnelle. Toutefois, ses capacités se trouvant diminuées, il sera peut-être nécessaire d’adapter le poste de travail. Dans cette situation, l’employeur est le moteur central pour reconvertir le salarié. Il doit pouvoir adapter le poste, le temps de travail ou encore lui trouver un nouveau poste dans la société. Il faut, donc, en parler directement avec son supérieur hiérarchique.

L’invalidité de niveau 2 n’interdit pas la personne de travailler. Elle peut se tourner vers son employeur pour obtenir un poste adapté à sa nouvelle situation à mi-temps. Une pension de validité compensatrice est versée. Ici, aussi, la communication avec l'employeur reste la meilleure option.

Invalidité de niveau 3

Lorsqu’on est reconnu « invalide de niveau 3 », il est impossible de reprendre une activité professionnelle. C’est le niveau le plus élevé. La victime doit être assistée en permanence pour tous les actes de la vie quotidienne. Une pension d’invalidité est versée par le régime obligatoire de santé ainsi que des aides financières.

Dossier complémentaire sur prevoyance-agipi.com